Beaucoup d’animes n’auraient pas eu le même retentissement sur la mémoire collective sans l’impact de certaines OST. Cependant, nous sommes peu à connaitre les compositeurs musicaux comme on connait nos animes préférés.

La liste d’artistes que je vais dérouler n’est absolument pas classée par ordre, par contre je vais mentionner mon coup de coeur personnel (Ceux qui me connaissent bien savent qui je vais mettre…)

Vous trouverez donc ci-dessous en résumé mon avis subjectif sur le 10 des meilleurs compositeurs de l’industrie anime.

Joe  Hisaishi

Il est le compositeur historique du Studio Ghibli.

Ce compositeur japonais contemporain est connu pour ses musiques de films et ses œuvres en solo. 

Sa musique mêle pas mal de styles, entre un style européen et un style japonais classique, en plus d’un peu d’impressionisme, d’électronique expérimental et du minimalisme.

Il a notamment composé les musiques de :

  • Genesis Climber MOSPEADA (1983-1984)
  • Nausicaä of the Valley of the Wind (1984)
  • Honoo no Alpen Rose (1985)
  • Laputa: Castle In The Sky (1986)
  • Robot Carnival (1987)
  • My Neighbor Totoro (1988)
  • Kiki’s Delivery Service (1989)
  • Porco Rosso (1992)
  • Princess Mononoke (1997)
  • Hana-bi (1997)
  • Kikujiro (1999)
  • Spirited Away (2001)
  • Howl’s Moving Castle (2005)
  • Welcome to Dongmakgol (2005)
  • Ponyo on a Cliff by the Sea (aka Ponyo) (2008)
  • Departures (2008)
  • Ni no Kuni (2010)
  • Children of the Sea (2019)

Voici un album récent qu’il a sorti, qui résume ses thèmes emblématiques :

Nujabes (Paix sur lui)

DJ hip-hop japonais qui reste à ce jour l’un des artistes les plus célèbres de son temps. Il est connu comme l’un des précurseurs de la tendance jazz du genre hip hop instrumental, avec une approche distinctement douce, soul et assez space du beatmaking.

L’une de ses principales raisons de son succès était son travail approfondi sur la bande originale de Samurai Champloo, créant son thème d’opening « Battlecry » et son thème d’ending « Shiki no Uta« , ainsi que de nombreuses autres chansons sur les deux bandes sonores officielles du show (Departure and Impression). 

C’est le compositeur de :

  • Sweet Sticky Thing (mixtape) (1998)
  • Hydeout Productions: 1st Collection (compilation) (2003)
  • Metaphorical Music (2003)
  • Samurai Champloo: Departure (2004)
  • Samurai Champloo: Impression (2004)
  • Modal Soul (2005)
  • Hydeout Productions: 2nd Collection (compilation) (2007)
  • Modal Soul Classics (compilation) (2008)
  • Mellow Beats, Friends, & Lovers (compilation) (2009)
  • Modal Soul Classics II (tribute album) (2010)
  • Spiritual State (2011; posthumous)
  • Luv(sic) Hexalogy (2015; posthumous, with with Shing02)

Pour ceux qui ne connaissent pas encore Nujabes ni ses travaux, voici un aperçu de son univers unique :

Taku Iwasaki

Taku Iwasaki est un compositeur d’anime connu pour son style musical varié mais explosif. La subtilité n’est pas sa spécialité, mais si quelque chose demande du dynamisme, du romantisme, des larmes ou du jazz accrocheur, c’est votre homme. Peut-être le plus connu pour avoir mélangé avec succès l’opéra et le rap sur la bande originale de Tengen Toppa Gurren Lagann.

Il a travaillé sur : 

  • Rurouni Kenshin OVA
  • Now and Then, Here and There
  • Read or Die
  • Witch Hunter Robin
  • Ōban Star-Racers
  • Tengen Toppa Gurren Lagann
  • Soul Eater
  • Black Butler
  • Katanagatari
  • [C] – Control
  • Jormungand
  • Ben-To
  • JoJo’s Bizarre Adventure (2012 series, Part 2: Battle Tendency)
  • Gatchaman Crowds
  • Noragami
  • Akame ga Kill!
  • Bungou Stray Dogs

Pour découvrir ses travaux : 

Makoto Yoshimori

Makoto Yoshimori est un compositeur et pianiste connu pour plusieurs de ses ost. Son style s’apparente à du jazz, acoustique, classique et orchestal. C’est un de mes compositeurs préférés vu le côté chill, mélodramatique et parfois jazzy de ses thèmes…

Il est connu pour : 

  • Koi Kaze (2004)
  • Gakuen Alice (2004)
  • Baccano! (2007)
  • Natsume’s Book of Friends Season 1 (2008-2016)
  • Durarara!! (2010-2014)
  • Princess Jellyfish (2010)
  • Hotarubi no Mori e (2011)
  • Hamatora (2014)

Je ne suis pas arrivé à trouver une playlist satisfaisante qui regroupe ses travaux, je vous invite donc dans un premier temps à découvrir cette playlist, puis éventuellement chercher les ost par anime sorti…

Hirano Yoshihisa

Hirano Yoshihisa est un compositeur emblématique du début des années 2000 qui a influencé toute une génération.

Parmi ses travaux on trouve :

Beyblade (2001)
Seven of Seven (2002)
Harukanaru Toki no Naka de ~Ajisai Yumegatari~ (2002)
Hanada Shōnen-shi (2002)
Air Master (2003)
Maria-sama ga Miteru (2004) 
Midori Days (2004)
Doki Doki School Hours (2004)
Maria-sama ga Miteru ~Haru~ (2004)
Harukanaru Toki no Naka de Hachiyō Shō (2004)
Ginyuu Mokushiroku Meine Liebe (2004)
Strawberry Panic (2006)
Ouran High School Host Club (2006)
Harukanaru Toki no Naka de ~Maihitoyo~ (2006)
Silk Road Boy Yuto (2006)
Super Robot Wars Original Generation: Divine Wars (2006)
Death Note (2006)
Kotetsushin Jeeg (2007)
Top Secret ~The Revelation~ (2008)
RD Sennō Chōsashitsu (2008)
Hajime No Ippo: New Challenger (2009)
Tatakau Shisho (2009)
Chu-Bra (2010)
Broken Blade (2010)
Hunter × Hunter (2011)
Tanken Driland (2012)
Hajime No Ippo: Rising (2013)
Hunter × Hunter: Phantom Rouge (2013)
Hunter × Hunter: The Last Mission (2013)
Broken Blade (2014)
Ai Tenchi Muyo! (2014)

Majoritairement une playlist basée sur les ost Hunter x Hunter, je vous invite vivement à découvrir ses autres travaux.

Yasuharu Takanashi

Yasuharu est un passionné pour le heavy metal et la composition. 

Sa force réside dans l’alternance entre musique mélodramatique et métal. Son travail sur Jigoku Shojo lui a ouvert les portes du succès, mais c’est surtout Naruto Shippuden qui le donne un statut de pointure dans le domaine.

Il est aussi un des compositeurs les plus prolifiques, comme le prouve sa discographie : 

 

Petite playlist pour découvrir ce compositeur :

Hiroyuki Sawano

Hiroyuki Sawano est un nouveau venu sur la scène japonaise du divertissement. Depuis, il a composé pour des films et des séries télévisées à la fois en live-action et en animation.

Son style fusionne la musique électronique et orchestrale dans un mélange éclatant et explosif qui imprègne tout ce sur quoi il travaille avec autant de grandeur hollywoodienne que possible. Il se distingue en particulier par son utilisation de chansons d’insertion énergiques pendant les séquences d’action, avec presque toujours des paroles en anglais (ou allemand) étonnamment bon chantées par un éventail d’artistes associés du Japon et des États-Unis.

Considéré comme le Hans Zimmer de l’animation, les partitions d’Hiroyuki Sawano sont toujours de nature cinématographique, combinées à un amour pour l’électronique et des voix étrangères qui créent autant d’émotion que possible.

Sawano a composé :

  • Aldnoah.Zero (anime)
  • Attack on Titan (anime)
  • Blue Exorcist (anime and movie)
  • Crisis (2017)
  • Gigantic Formula
  • Guilty Crown
  • Juuni Taisen (theme song only)
  • Kabaneri of the Iron Fortress
  • Kidou Sentai Iron Saga (video game)
  • Kill la Kill (anime)
  • League of Legends: « Light and Shadow » (video game)
  • Legend of the Galactic Heroes: Die Neue These (theme songs only)
  • Gundam
  • Mobile Suit Gundam Unicorn
  • Mobile Suit Gundam Narrative
  • Mobile Suit Gundam: Hathaway’s Flash
  • My Girl (Live-Action Adaptation)
  • Project Blue Earth SOS
  • Promare (movie)
  • Re:CREATORS (anime)
  • Sengoku Basara (anime and movie)
  • Seraph of the End (anime)
  • The Seven Deadly Sins (anime)
  • Soul Link (anime)
  • Team Medical Dragon (Live-Action Adaptation)
  • Thunderbolt Fantasy (puppet animation project)
  • Xenoblade Chronicles X (video game)
  • Yoake Mae Yori Ruriiro Na (anime)
  • Zombie Loan (anime)

Kenji Kawai

Kenji Kawai est un des compositeurs les plus connus de la scène avec Joe Hisaishi.

Son style expérimental est proche de la musique contemporaine. Il excelle dans la musique « synthétique ».

Compositeur de musiques de séries télévisées à ses débuts, il est surtout connu pour l’atmosphère glaçante et hypnotique qui se dégage de sa musique et pour sa collaboration avec le réalisateur Mamoru Oshii. 

Il utilise aussi des percussions de tous les coins du monde, comme pour Seven Swords, Ghost in the Shell ou Innocence : Ghost in the Shell 2.

Il est aussi un des plus prolifiques compositeurs contemporains avec :

  • 1985 : Yoko leda
  • 1986 : Juliette je t’aime (Maison Ikkoku) de Tomomichi Mochizuki et Kazuo Yamazaki (série télévisée)
  • 1987 : The Red Spectacles (Jigoku no banken: akai megane) de Mamoru Oshii
  • 1988 : Vampire princess Miyu (Kyûketsuki Miyu) de Toshiki Hirano
  • 1989 : Mobile Police Patlabor (Kidô keisatsu patorebâ) de Naoyuki Yoshinaga
  • 1989 : Ranma ½ (Ranma nibun no ichi), de Kazuhiro Furuhashi et Tomomichi Mochizuki (série télévisée)
  • 1990 : Patlabor (Kidô keisatsu patorebâ: The Movie) de Mamoru Oshii
  • 1991 : Stray Dogs (Jigoku no banken: kerubersu) de Mamoru Oshii
  • 1992 : Talking Head de Mamoru Oshii
  • 1993 : Irresponsible Captain Tylor (Musekinin kanchô Tairâ) de Kōichi Mashimo (série télévisée)
  • 1993 : Patlabor 2 (Kidô keisatsu patorebâ: The Movie 2) de Mamoru Oshii
  • 1994 : Blue Seed de Yuzo Takada
  • 1994 : Mighty Space Miners de Umanosuke Iida
  • 1995 : Ghost in the Shell (Kôkaku kidôtai) de Mamoru Oshii
  • 1998 : Ring (Ringu) de Hideo Nakata
  • 1999 : You’re Under Arrest! Le film (Taiho shichauzo!) de Junji Nishimura
  • 1999 : Ring 2 (Ringu 2) de Hideo Nakata
  • 2000 : Tri-zenon (Muteki-oh Tri-zenon) de Takashi Watanabe (série télévisée)
  • 2001 : Avalon de Mamoru Oshii
  • 2001 : The Princess Blade (Shurayuki hime) de Shinsuke Satō
  • 2002 : Samouraïs de Giordano Gerdini
  • 2002 : Dark Water (Honogurai mizu no soko kara) de Hideo Nakata
  • 2002 : WXIII Patlabor 3 : Le film (Kidô keisatsu patorebâ: The Movie 3) de Takuji Endo et Fumihiko Takayama
  • 2002 : Bloody Mallory de Julien Magnat
  • 2003 : Gunparade March (en) de Katsushi Sakurabi et Fumihiko Takayama (série télévisée)
  • 2004 : Innocence : Ghost in the Shell 2 (Kôkaku kidôtai 2: Inosensu) de Mamoru Oshii
  • 2005 : Windy Tales (Fūjin Monogatari) de Koichi Arai
  • 2005 : Antarctic Journal (Namgeuk-ilgi) de Im Pil-seong
  • 2005 : Seven Swords de Tsui Hark
  • 2006 : Tachiguishi Retsuden de Mamoru Oshii
  • 2006 : Fate/stay night, adapté de l’histoire de la première route du jeu vidéo du même nom de TYPE-MOON.
  • 2006 : Death Note 2: The Last Name de Shusuke Kaneko, adapté du manga Death Note
  • 2006 : Seirei no Moribito
  • 2007 : Mobile Suit Gundam OO de Seiji Mizushima
  • 2007 : Higurashi no naku koro ni kai
  • 2008 : The Sky Crawlers (Sukai Kurora, スカイ・クロラ) de Mamoru Oshii
  • 2009 : Eden of the East de Kenji Kamiyama
  • 2009 : Assault Girls de Mamoru Oshii
  • 2009 : Apocalypse, la Seconde Guerre mondiale
  • 2010 : Ip Man 1 et 2, autobiographie du maître de Bruce lee : Yip Man
  • 2010 : Fate/stay night Unlimited Blade Works adapté de l’histoire de la deuxième route du jeu vidéo Fate/stay night de TYPE-MOON
  • 2011 : Apocalypse, Hitler
  • 2011 : Gantz de Shinsuke Satō
  • 2011 : Gantz, Perfect Answer de Shinsuke Satō
  • 2012 : Cyborg 009
  • 2012 : Sadako 3D (貞子3D?) de Tsutomu Hanabusa (en)
  • 2013 : Détective Dee 2 : La Légende du Dragon des mers de Tsui Hark
  • 2013 : Sadako 3D 2 (貞子3D2?) de Tsutomu Hanabusa (en)
  • 2014 : The Last Druid: Garm Wars de Mamoru Oshii
  • 2014 : World Trigger de Daisuke Ashihara
  • 2015 : Apocalypse, Staline, d’Isabelle Clarke et Daniel Costelle, production CC&C
  • 2015 : Hana Moyu (en)
  • 2015 : Subete ga F ni Naru
  • 2016 : Joker Game (en)
  • 2016 : Servamp
  • 2016 : Mob Psycho 100
  • 2016 : Touken Ranbu: Hanamaru (en)
  • 2017 : Mobile Police Patlabor Reboot
  • 2017 : Resident Evil: Vendetta
  • 2018 : Détective Dee : La Légende des Rois célestes de Tsui Hark
  • 2018 : Maquia: When the Promised Flower Blooms (en) de Mari Okada
  • 2019 : Mob Psycho 100 II
  • 2019 : Apocalypse, la guerre des mondes

Yuki Kajiura

Yuki Kajiura est une compositrice japonaise, productrice de musique, impresario et ethnomusicologue japonaise.

Elle s’est imposée dans la musique d’anime en tant que compositrice solo autour desbandes originales de Noir et .hack et quelques comédies musicales (ainsi qu’au moins une partie de l’institution japonaise qu’est Sakura Wars), passant ensuite de nombreuses années en tant que « compositrice maison » pour Bee Train.

Largement considérée comme la deuxième (ou égale) derrière Yoko Kanno en tant que compositrice de bande originale d’Anime, ses sensibilités de Genre Mashup, ses tendances d’artiste recluse et son mode de vie généralement inhabituel, et son talent indéniable ont invité des comparaisons à des figures telles que Ennio Morricone et Ludwig van Beethoven – incroyable compliments, compte tenu de sa formation dilettante et de ses débuts relativement tardifs dans la musique pour une artiste moderne, ne s’y consacrant à plein temps que vers l’âge de trente ans et n’atteignant un succès majeur avant trente-cinq ans. 

Sa musique va de tendances psychédéliques, en passant par des douces musiques pop, en dérivant vers des instruments luxuriants. Elle s’imprègne aussi de musiques d’Amérique latine et de l’Ouest américain.

Tout est lié par son adhésion à un mélange distinctif de théorie musicale classique et folklorique quels que soient les instruments et le tempo et son accent romantique sur la mélodie et les paroles psychologiques et spirituelles avec circonspection. 

Dans l’ensemble, elle est généralement considérée comme une musicienne unique, encore relativement jeune, d’un grand talent, digne de son statut largement perçu de la rivale de Yoko Kanno (bien qu’elles semblent se détester toutes les deux). 

Son équivalent occidental le plus proche est Hans Zimmer (encore? :D), qui a également un penchant pour croiser la modernité high-tech avec l’opéra épique.

Parmi ses travaux on trouve :

  • Noir
  • Aquarian Age: Sign for Evolution
  • .hack
    • .hack//SIGN
    • .hack//Liminality
    • .hack//Legend of the Twilight (theme song only)
    • .hack//Roots (theme song only)
    • .hack//Link (songs licensed)
  • Eat-Man
  • Sakura Wars (the musical)
  • Xenosaga (Part of Episode II and all of Episode III)
  • Boogiepop Phantom (The Movie)
  • Le Portrait de Petite Cossette
  • Mobile Suit Gundam SEED and SEED Destiny(Shared with Toshihiko Sahashi.)
  • Mai Hime and it’s pseudo-sequel, Mai-Otome.
  • Chrono Crusade (Ending Theme)
  • Madlax
  • Tsubasa -RESERVoir CHRoNiCLE-
  • Kara no Kyoukai
  • Fist of the North Star: True Saviour Legend
  • El Cazador de la Bruja
  • PandoraHearts
  • Time of Eve (Ending Theme)
  • Puella Magi Madoka Magica
  • Fate/Zero
  • Yarudora series vol.1: Double Cast
  • Sword Art Online
  • Fate/stay night [Unlimited Blade Works] (Ending Theme)
  • The Heroic Legend of Arslan (Ending Theme)
  • ERASED (Boku Dake ga Inai Machi).
  • Princess Principal
  • Fate/stay night: Heaven’s Feel
  • Lord El-Melloi II Case Files
  • Zaregoto
  • Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba (Shared with Go Shiina.)

Yoko Kanno

Yoko Kanno est une célèbre compositrice et musicienne japonaise, connue principalement pour son travail sur les bandes sonores d’anime. Subjectivement, je trouve que c’est la meilleure compositrice qui existe, désolé pour Yuki Kaijura…

Son style est un mélange de Jazz, musique classique, orchestrale, électronique, new age, blues, folk, pop, art rock, ambiant, post-rock, bossa nova.

Son nom associé à un projet a provoqué de nombreux moments de joie pour de nombreux fans. Ayant commencé sa carrière en composant des bandes sonores de jeux vidéo à la fin des années 1980, elle a écrit ou contribué d’une autre manière aux bandes sonores d’un grand nombre d’animes.

Outre le travail de bande sonore pour les films, la télévision, les dessins animés et les jeux vidéo, Kanno s’est parfois aventuré dans la musique pop; elle a sorti deux albums solos et a été productrice de plusieurs albums d’autres musiciens (y compris l’écriture d’au moins quatre des albums de Maaya Sakamoto). Elle chante parfois sous le pseudonyme de «Gabriela Robin», qui fut pendant de nombreuses années son identité secrète. 

Elle s’est révélée publiquement comme Robin en chantant l’une des chansons de Robin dans un lieu où Robin devait se produire, bien qu’elle n’ait pas autrement reconnu publiquement l’alias. 

Kanno peut écrire dans n’importe quel genre connu de l’humanité – et même quelques-uns qui n’ont pas encore été inventés ;). 

 Étonnamment, elle n’est pas une « One Woman Band », ce qui aurait pu la rendre encore plus géniale. 

Elle est claviériste et chanteuse de The Seatbelts, un groupe de jazz fusion créé exclusivement pour la bande originale de Cowboy Bebop.

Si vous voulez découvrir sa musique, je vous recommande de commencer avec la discographie complète de Cowboy Bebop, un chef d’oeuvre.

Parmi ses travaux : 

  • Porco Rosso (1992)
  • Please Save My Earth (1994)
  • Macross Plus (1994)Memories: Magnetic Rose (1995)
  • The Vision of Escaflowne (1996)
  • X Clamp Characters File Vol. 1–4 (1996)
  • Clamp School Detectives (1997)
  • Noiseman Sound Insect (1997)
  • Record of Lodoss War: Chronicles of the Heroic Knight (1998)
  • Macross Dynamite 7 (1998)
  • Cowboy Bebop (1998)
  • Cardcaptor Sakura (1998)
  • Brain Powerd (1998)
  • Turn A Gundam (1999)
  • Jin-Roh (1999)
  • Escaflowne (2000)
  • Earth Maiden Arjuna (2001)
  • Cowboy Bebop: Knockin’ on
  • Heaven’s Door (2001)
  • RahXephon (2002)
  • Ghost in the Shell: Stand Alone Complex (2002)
  • Wolf’s Rain (2003)
  • Ghost in the Shell: Stand Alone Complex 2nd GIG (2004)
  • Genesis of Aquarion (2005)
  • Ōban Star-Racers (2006)
  • Ghost in the Shell: Stand Alone Complex – Solid State Society (2006)
  • Darker than Black: Kuro no Keiyakusha (2007)
  • Genius Party (2007)
    Genesis of Aquarion (2007)
  • Macross Frontier (2008–2011)
  • Ring of Gundam (2009)
  • Aquarion Evol (2012)
  • Code Geass: Akito the Exiled (2012)
  • Kids on the Slope (2012)
  • Space☆Dandy (2014)
  • Terror in Resonance (2014)

Mentions honorables pour :

  • Jun Maeda
  • Michiru Oshima
  • Satoru Kousaki
  • Susumu Hirasawa
  • Toshihiko Sahashi
  • Shiro Sagisu
  • Yuuki Hayashi
  • Tatsuya Katou
  • Shigeharu Sasago
  • Tenmon
  • Shinji Orito 
  • Kensuke Ushio (Rayy 😉 )

Malgré qu’ils ne soient pas dans le top 10, ils valent quand même le détour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 ⁄ 9 =