Notation
9/10

Titre : Imawa no Kuni no Alice
(Alice in Borderland)

Type : Manga

Dessins/Scénario : Aso, Haro 

Mots clés : Shonen, Action, Horreur, Supernaturel, Psychologique

Éditeur JAP :Shōgakukan

Éditeur VF : Delcourt

VO/VF : 18 tomes (terminé)

Année de publication : 2010 à 2016

Synopsis :

Alice Ryouhei quittera bientôt le lycée, mais il essaie d’éviter de penser à son avenir. Tard dans la nuit, quand il traîne avec son ami dur Karube et son ami idiot et fou Chota, ils voient des feux d’artifice. Après une explosion aveuglante, ils se réveillent dans un monde différent. 

Dans cette «frontière», les gens sont forcés de participer à des jeux potentiellement mortels ou tout simplement de mourir. Chota, Karube et Ryouhei pourront-ils survivre à ce nouveau monde dangereux, et y a-t-il un moyen de retrouver leur vie d’origine?

Pourquoi le lire ?

Avant de commencer Alice in Borderland, je ne m’attendais pas à ce que soit aussi bon; on me l’a vendu comme un des meilleurs manga de survival qui existent… Et c’est vrai.

Ce manga a tout pour lui, on y retrouve un style de dessin très détaillé, assez réaliste, qui nous plonge facilement dans l’univers.

On a un world-building très satisfaisant à découvrir, avec des personnages secondaires assez intéressants à suivre, tout en suivant un personnage principal réaliste et attachant…

Ca nous change des histoires plates avec un travail quasi-exclusif sur le personnage principal.

Style graphique d'Aso Haro

Nous allons avancer dans l’histoire au fil des jeux organisés. D’ailleurs un des axes majeurs de notre compréhension de cette oeuvre est la question récurrente de comprendre comment nos protagonistes se sont retrouvés la ou ils sont, tout en croisant les doigts pour qu’ils ne meurent pas avant de le savoir.

Il y’a 4 types de jeux de survie : 

  1. Pique pour les épreuves physiques 
  2. Carreau pour les épreuves de logique 
  3. Trèfle pour les épreuves équilibrées 
  4. Cœur pour les épreuves psychologiques (SPOILER : Les pires épreuves)

Aux côtés de l’aspect survival de ce manga, il nous permet en parallèle d’avoir des situations où chaque personnage se pose des questions philosophiques qui reflètent une quête d’acceptation de soi, des fois de rédemption ce qui en fait un manga que je conseille vivement

Cet univers impitoyable se révèle être un révélateur de la personnalité, des sentiments de chacun. On y est implicitement confronté à deux choix : devenir un homme meilleur ou sombrer dans la folie.

D’ailleurs la fin du manga est excellente puisqu’elle nous pond un plot-twist que personnellement je n’avais pas vu venir, chose qui rends cette oeuvre complète et à lire absolument. 

Pitié ne me demandez pas plus de détails, il faut que ça reste un article découverte 🙂

J’espère que vous allez lire ce manga que je recommande chaudement.

PS : 

Une OVA de trois épisodes a été produite par studio Barnum. Je ne le conseille pas particulièrement ; Rush des volumes (1 volume par épisode) ce qui fait que l’adaptation effleure à peine quelques aspects de l’histoire. Un anime de 24 épisodes ne serait pas de refus 🙁

Il y’a aussi une adaptation Live de Netflix mais la réputation de cette dernière est déjà connue de tous.

J’ai donc plutôt peur que cette adaptation soit un pur fiasco comme d’autres avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 − 16 =