Notation
8/10

Titre : Kamigami no Itadaki (Le sommet des Dieux)

Type : Manga

Dessins : Taniguchi, Jiro

Scénario :Yumemakura, Baku

Mots clés : Aventure, Mystère, Drame, Sports extrêmes, Seinen

Éditeur JAP : Shueisha / Business Jump

Éditeur VF : Kana

VO/VF : 5 tomes (terminé)

Année de publication : 2000 à 2003

Synopsis :

 

Dans une petite boutique népalaise, Fukamachi tombe sur un appareil photo qui pourrait bien être celui de George Mallory, le célèbre alpiniste qui a été le premier à tenter de conquérir l’Everest. Mallory a disparu avec Andrew Irvine, au cours de leur ascension en 1924, sans laisser aucune indication s’ils ont atteint le sommet ou non.

Et si ce n’était que lors de leur voyage de retour qu’ils avaient eu leur accident mortel ?

Pourquoi le lire ?

Tout d’abord je tiens à dire qu’avant de lire ce manga, j’avais peu ou pas de notions sur le monde de l’escalade et/ou randonnées. J’avoue avoir reçu la passion de l’auteur pour cet univers là en plein figure. Je ne comprends toujours pas comment cette histoire a pu me captiver à ce point, alors que de base l’alpinisme est loin d’être un sujet qui m’attire dans un manga !

L’intrigue est très bien amenée, l’intensité du récit grandit au fur et à mesure. Le plus on lit le moins on a envie de s’arrêter. Vous n’êtes pas prêts pour la fin :slight_smile:

Ce qui est intéressant avec le sommet des dieux, c’est qu’il mixe entre l’histoire poignante de Jouji habu, la crise existentielle de Fukamachi, une histoire d’amour avec une histoire vielle de 80 ans qui pourrait remettre en question les fondations même de l’alpinisme mondial ! En effet, fukamachi est au début du manga un homme que personne n’envit; la dernière relation qu’il a eu s’est terminée, il est photographe pas très connu et a la quarantaine. La découverte d’un mystérieux appareil photo chamboule littéralement sa vie. Ce qui est plaisant aussi avec le sommet des dieux c’est son côté réaliste, cette histoire n’a rien d’une fantaisie, et quand on est en général fusillé d’éléments fantaisistes de part et d’autre dans presque tous les mangas récents qui sortent, cela fait un bien fou de revenir à du réaliste. Il faut aussi savoir que le scénario a été écrit par Yumemakura, qui est un auteur contemporain japonais qui est plébicité dans le monde des mangas mais aussi pour l’écriture de scénarios de films.

Passons maintenant au style graphique, puisque les dessins de paysage (notamment les montagnes) sont à couper le souffle, le style de dessin des personnages a un trait plutôt BD/réaliste et ça nous change pas mal des autres mangas. Je trouve que le manga en général pourrait très bien convenir à des non-initiés à l’univers manga. Les fans de BD/comics aussi pourraient très bien s’y retrouver. J’espère que avoir piqué votre intérêt pour ce manga qui je pense est excellent bien que trop peu connu à mon goût.

-Bref, lisez le sommet des dieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 − 22 =