Notation
10/10

Titre : Mawaru Penguindrum

Type : Animé

Scénario : Kunihiko Ikuhara

Mots clés : Mystère, comédie, démence, psychologique, drame

Studio : Brain’s Base

Licenseurs : Sentai Filmworks

Source : Original

Durée : 24 épisodes (terminé)

Année de sortie : 2011

Mawaru2

Synopsis :


Himari, une jeune fille décédée des suites d’un cancer du cerveau, est miraculeusement ressuscitée puis guérie par une entité étrange.
Cette entité réside dans un chapeau en forme de tête de manchot et prend possession du corps d’Himari lorsqu’il est posé sur sa tête.
En échange de sa nouvelle vie, l’entité a ordonné à ses deux frères, Kanba et Shouma de trouver un objet appelé « Penguindrum ».
Ils sont assistés par trois manchots étranges dédiés à chacun d’entre eux.

Pourquoi regarder Mawaru Penguindrum ?

 

Après ce synopsis assez court il est habituel de se poser 2 questions, d’une part « Mawaru Penguindrum est un animé sérieux ou c’est une comédie ? »

Il est assez fréquent de se poser cette question à cause de ses mots-clés qui mêlent démence, comédie, drame et psychologie.

Eh bien je dirais les 2, pour contextualiser l’animé, il est basé sur l’attentat de Tokyo provoqué en 1995 par une secte et faisant 13 morts et plus de 6300 blessés.

L’auteur donc Ikuhara utilise cet événement afin d’apporter son point de vue sur la société et la nature humaine en utilisant d’une part la comédie mais également des drames car oui Mawaru Penguindrum mêle extrêmement bien ces 2 genres pourtant opposés.

Néanmoins attention il ne faut pas partir du principe qu’il faut regarder cet animé pour sa comédie mais plutôt interpréter ça comme un bonus et un moyen pour Ikuhara d’exprimer sa vision, de plus la partie comédie est surtout et presque uniquement visible dans les épisodes du début.

Mawaru3

Quant à la 2éme question qui vient généralement après, on se pose la question « En quoi cet animé est vraiment différent et pourquoi je ne regarderais pas autre chose à la place ? »

La réponse est simple c’est que Mawaru Penguindrum est unique et nécessite grandement le spectateur en faisant appel à son discernement et son interprétation.

La direction artistique est là pour laisser le spectateur comprendre par lui-même toute l’ingéniosité de l’écriture.
Il y a énormément de petits détails et de symboles qui sont cachés et qui aident à la compréhension générale de l’œuvre.

Il est parfois même nécessaire de revoir plusieurs scènes afin de tout bien comprendre et analyser car il s’agit bel et bien là d’une œuvre complexe et intelligente.

Du côté des personnages

 

Ensuite parlons des personnages, on a un total de 4 personnages principaux qui sont Shouma, Kanba et Himari tous 3 frères et sœurs avec comme nom de famille Takakura et Ringo Oginome, une lycéenne du même âge.

Il est à noter que les personnages secondaires ont également un développement génial ce qui permet de les apprécier tout-autant que les personnages principaux, personne n’ait laissé de coté et c’est très agréable. Ils ont des personnalités bien distinctes et variées ainsi que des problèmes dans leur vie ce qui permet de s’attacher à eux et de les apprécier, j’ai notamment eu un coup de cœur pour le personnage de Ringo qui est à mon sens génial car son évolution dans l’animé est vraiment incroyable.

Tous les personnages sont tous liés entre eux par cet événement de 1995 ce qui va permettre de les rapprocher et de créer une histoire cohérente.

Mawaru3

Point rapide sur le scénario 

 

Parlons maintenant un peu de l’histoire de façon très globale, Mawaru Penguindrum met en scène les personnages de la famille Takakura luttant contre un destin qui n’est pas heureux à savoir trouver le « Penguindrum » afin de sauver la vie d’Himari. Difficile d’en dire plus sans spoil, ce qu’il faut retenir c’est que tout ne va pas se passer comme prévu et les problèmes vont s’accumuler pour les Takakura mais également pour les autres personnages liés à cette histoire par cet attentat de Tokyo survenu en 1995.

Autres supports

 

Dans cette découverte j’ai bel et bien parlé d’un animé qui est un original néanmoins comme pour beaucoup d’œuvres originales il y a également une adaptation en Light Novel et Manga de Mawaru Penguindrum. Je n’ai pas grand-chose à en dire, j’ai acheté le Light Novel mais comme Mawaru Penguindrum est une œuvre qui a besoin de son visuel pour retransmettre correctement son idée il est difficile d’aimer autant le Light Novel qui est juste des lignes de texte. Au niveau du manga il n’existe pas encore en VF mais il devrait arriver en 2020 (la précommande Amazon existe déjà) je ne peux donc pas en dire grand chose.

MawaruM
MawaruLN

Mawaru Penguindrum – Manga – Tome 1

Mawaru Penguindrum – Light Novel – Tome 1

Public visé

 

Je me dois de dire que malgré tout, Mawaru Penguindrum ne conviendra pas à tout le monde.
Une personne qui regarde un animé pour avoir une dose d’action ou simplement se détendre ne sera probablement pas satisfaite car l’animé fait énormément travailler le cerveau du spectateur.

Il est donc mieux de privilégier cet animé si vous êtes fan du genre ou de Kunihiko Ikuhara.

Néanmoins je vous encourage à essayer car il se pourrait que ce soit une très très bonne surprise.

Mot de fin

 

Pour finir il faut garder à l’esprit que malgré le drama et la comédie le genre principal reste la psychologie, je me répète encore une fois mais il faut interpréter et ne surtout pas hésiter à regarder plusieurs fois certaines scènes.
De plus afin de placer encore mieux l’animé dans son contexte il est bien de se renseigner sur l’incident de 1995 et le Japon de cette période.

Pourquoi une note de 10 ? Il se trouve que Mawaru Penguindrum est mon animé favori, comme expliqué quelques lignes plus haut il est mieux d’être fan du genre pour le regarder et c’est exactement mon cas.

Merci à vous d’avoir lu !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 × 25 =