Konomi Suzuki est une chanteuse de J-Rock/J-Pop presque incontournable. En effet, certains des anime pour lesquels elle a chanté font partie des classiques : Fairy Tail (2014), WataMote, Sakura-sou no Pet na Kanojo, Re:Zero, No Game No Life, Absolute Duo
Cet article tentera de faire un court point sur ces quatre aspects de sa carrière : son historique artistique (les différents points notables), son style (comment elle chante, la musique qui l’accompagne), ses aspirations (comment elle se projetait dans l’avenir il y a un moment), et son actualité (la raison de sa pause).

Historique
Née le 5 novembre 1996 et originaire d’Osaka, c’est à un très jeune âge qu’elle commence à vouloir être chanteuse, prend des cours de danse, et participe à 6 ans à peine à une compétition de chant. C’est à 14 ans qu’elle remporte le 5ème Animax Anison Grand Prix en 2011. Après cela, elle reçoit l’opportunité de chanter son premier single, Choir Jail, qui servira d’opening à l’anime Tasogare Otome × Amnesia (2012). Aki Hata, à qui l’on doit la plupart des paroles des chansons de la franchise Love Live!, a collaboré avec elle pour cet opening (d’après une interview de la chanteuse, la direction de la parolière a été assez stricte, mais elle a exprimé sa gratitude à son égard).

Par la suite, elle chantera des singles et des albums. En singles, on peut citer Days of Dash (2012), 1er ending de Sakura-sou no Pet na Kanojo ; Yume no Tsuzuki (2013), 2ème opening de la série précédente ; This Game (2014), générique de No Game No Life ; Absolute Soul (2015), opening d’Absolute Duo. En parlant d’albums, Generasia (une encyclopédie participative et anglophone en ligne) liste 17 en 2014, 18 -Colorful Gift- en 2015, lead en 2017 et Shake Up! en 2019.

Mais il faut aussi noter qu’elle a aussi eu une expérience du doublage, d’abord en tant que figurante (une servante) dans l’anime Tasogare Otome x Amnesia (2012), et ensuite en tant que personnage principal (Rin), dans Lost Song (2018, durant 12 épisodes de 24 minutes).

Style
Pour commencer, il faut mentionner qu’à plusieurs reprises (que ce soit lors d’une interview télévisée ou dans un article), elle a mentionné May’n (née en 1989, donc de 7 ans l’aînée de Konomi) comme inspiration musicale. C’est la chanteuse de l’opening d’Azur Lane (2019), et on retrouve dans cette chanson un style de J-Pop rappelant assez le J-Rock de Roselia, sub-unit de BanG Dream! (franchise de Bushiroad).

Dans Absolute Soul (2015), on peut compter un tempo de 188 battements par minute, ce qui résonne avec d’autres de ses chansons, par exemple Blow Out (2017) allant à 192. L’instrumentation comporte au moins une guitare électrique, une batterie, un clavier, ce qui rappelle assez le rock. Les paroles évoquent le surpassement de soi grâce à l’amour de quelqu’un d’autre : en général, ses thèmes sont assez inspirants ou positifs. Elle chante avec intensité à un rythme assez dur à suivre, puis au moment où la musique ralentit, elle adopte un ton assez tragédien.

Aspirations
Dans une interview traduite en anglais par ARAMA! JAPAN, elle exprimait en 2018 ses aspirations, à la suite de son doublage de Rin dans Lost Song : « Since I debuted, my motto has been “the singer that keeps evolving”. As an anisong singer, I’ve taken on new challenges like becoming a voice actor and playing the guitar. I think doing these types of things shows I’m evolving without being afraid of making mistakes. ».
Elle explique que depuis son début musical (en 2011, donc), son principe a toujours été d’être « la chanteuse qui continue d’évoluer », et qu’en tant que chanteuse d’anisong, elle a relevé de nouveaux défis, comme devenir une seiyuu et jouer de la guitare.
Dans l’article de Real Sound, elle mentionnait vouloir chanter dans un planétarium, endroit l’ayant marqué plus jeune lors d’une présentation sur l’espace.

Actualité
D’après un article de Chester21 publié le 10/10/2020 sur le site d’information Nautiljon.com, « La chanteuse Konomi Suzuki a annoncé sur son compte Twitter vendredi 9 octobre la mise en pause de sa carrière à compter de décembre prochain, pour se faire opérer des cordes vocales. »
« Des nodules sont apparus pour la première fois il y a quatre ans, mais j’ai enfin décidé de me faire opérer pour continuer à chanter pendant encore de longues années », livre-t-elle dans son message Twitter. »

Konomi Suzuki devrait reprendre ses activités le 31 janvier 2021 pour performer durant l’évènement ANIMAX MUSIX à l’Ariake Arena de la préfecture de Tokyo. »
Or un nodule, dans le contexte des cordes vocales, est défini par Calyp.fr ainsi : « Les nodules vocaux se présentent sous la forme d’un petit gonflement, une petite tumeur bénigne, qui évoquent des nodosités, des nœuds, d’où leur nom. Ce renflement fait saillie sur le bord libre de la corde vocale. Ces lésions sont en relation avec les microtraumatismes subis par les cordes vocales. »

En lui souhaitant un excellent rétablissement, c’est ainsi que se termine cet article, qui espère vous avoir appris quelque chose sur une artiste que l’auteur admire.

Bannière : https://animenyc.com/guests-nyc/2018konomisuzuki/.
5ème Animax Anison Grand Prix en 2011 : https://www.animenewsnetwork.com/interest/2011-10-10/14-year-old-konomi-suzuki-wins-5th-anison-grand-prix.
Interview de Konomi Suzuki en 2016 pour Real Sound : https://realsound.jp/2016/05/post-7454.html.
Mise en pause de sa carrière avant fin janvier 2021 : https://www.nautiljon.com/breves/konomi+suzuki+met+en+pause+sa+carri%C3%A8re+jusqu-en+janvier+2021+!,13319.html.
Définition d’un nodule vocal : https://www.calyp.fr/nodules-cordes-vocales/.
Tweet officiel : https://twitter.com/Suzuki_Konomin/status/1314556755012067328.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 × 25 =