Cet article se veut être mon analyse de l’épisode 8 d’Oregairu Kan, aussi connu sous le nom SNAFU S3, ou encore Yahari ore no seishun love comedy wa machigatteiru, kan

Vous trouverez mon analyse de l’épisode 7 ici : https://les-confins-du-monde.fr/oregairu-kan-episode-7-analyse/

Attendez-vous donc naturellement à du spoil.

Cet épisode apporte une fin à l’arc de l’organisation du bal, ainsi qu’une fin au groupe. 

Suite à la scène de l’épisode précédent, Hachiman trouve Hayama et lui dévoile son plan. Il comprend vite la situation et trouve le plan stupide. Puisque le comité dont il fait parti a déjà annoncé son soutien au bal de Yukino, Hayama ne peut aider Hachiman en tant que président du dit comité. 
Alors que notre protagoniste tente d’obtenir son aide personnellement, celui-ci se rappelle des événements liés au harcèlement de Yukino dans les plus petites classes, évoqués très tôt dans la série. Hayama a tenté de l’aider, mais ne s’est pas donné à fond, car elle disait ne pas vouloir recevoir t’aide. Il s’est retrouvé impliqué émotionnellement dans ce harcèlement, mais regrette de ne pas avoir assez agi pour le faire stopper. 
De part cette expérience, Hayama en conclut qu’Hachiman n’agit pas bien ici en voulant faire un faux bal ; il devrait l’aider complétement. En revanche, Hayama n’est pas au courant de la relation de co-dépendance, ou du rôle qu’Hachiman joue. Il semblerait qu’il aborde le sujet sans que ce soit montré, puisque plus tard dans l’épisode, on apprend qu’Hayama est au courant que le terme de co-dépendance a été utilisé pour qualifier le groupe. D’où le fait qu’Hayama soit « le seul qui me dira ça », car il n’est pas au courant au moment de la conversation. Et même si Hachiman sait tout ça, il est obligé d’agir comme il le fait, car c’est le seul moyen de le prouver. De prouver quoi ? Que Yukino peut se battre par elle-même, qu’ils sont sortis de tous leurs torts, qu’ils ne sont plus en co-dépendance. 
Hayama et Hachiman sont alors sur la même longueur d’onde : notre protagoniste agit par fierté. C’est encore l’occasion de venir expliciter l’évolution d’Hikigaya, lui qui décriait le concept de fierté.

Après l’opening, on apprend que Miura et Ebina aident aussi à l’organisation du faux bal, grâce à Yui. Ils sont sur la plage, lieu où est censé se tenir le bal, pour prendre des photos. Elles serviront à mettre en avant le bal, dans la communication, sur le site internet de présentation du projet.
Enfin, après une petite scène nous montrant que le site est opérationnel, Hachiman appelle Haruno pour lui demander de rendre visible le projet aux yeux du PTO.
En revanche, cette dernière ne semble pas très favorable au plan : elle considère qu’Hachiman et Yui ne sortiront pas de leur relation avec Yukino de cette manière-là.
Elle résume bien la position d’Hachiman, qui a convaincu tout le monde jusqu’à présent : « Yukino ne veut pas être aidée, et je décide d’agir pour moi et non pour elle.« . Mais elle est sceptique ; elle voit là une manière détournée de présenter la réalité, et souhaite qu’Hachiman laisse Yukino se battre complétement seule. En la surveillant simplement.
Yui fait alors écho aux paroles d’Hayama : regarder quelqu’un de loin, c’est l’abandonner. Et abandonner Yukino ici, c’est condamner son bal, et sa personne. Ainsi que la possibilité pour les protagonistes de montrer qu’ils ont grandi, en cassant leur groupe, et en « apportant de manière convenable la fin » ; je comprends ça en « sortant avec Hachiman d’une manière correcte ». Et même si la fin ne convient à aucun des trois, ils veulent que leur groupe se finisse. Ils ne veulent plus rester dans cette hypocrisie.
Haruno trouve drôle le fait qu’ils arrivent à transmettre comment ils se sentent en ne faisant que mentir, ou en parlant de manière détournée. Mais le fait est là, elle a compris la détermination d’Hachiman et de Yui de mener toutes ces histoires à leur fin, et accepte de les aider, en faisant fuiter ce nouveau bal.
Bien que ce soit dur de convaincre la mère Yukinoshita, il semblerait qu’ils aient une chance selon Haruno de réussir à faire aboutir le projet de Yukino.
Yui énonce pour la première fois son scepticisme quant à la justesse du mot « codépendance » pour qualifier leur relation, mais on y reviendra plus tard.

On apprend, probablement le lendemain, que le projet d’Hachiman a fuité dans le PTO. Hachiman, « celui en charge du projet » est appelé. On notera un autre détournement de sous-entendus, il réagit comme s’il était un hôte. Hayama et Yui le regardent partir, anxieux.
Hiratsuka confirme le fait que tout fasse parti du plan d’Hachiman. On note la réponse étonnamment précise bien que déroutante à la question « Y a-t-il des chances de succès ? » – « Il n’y a pas besoin d’en avoir ».
Finalement, elle l’invite à manger des ramens. Puis il va voir la mère Yukinoshita.
Elle a directement compris le plan d’Hachiman, et le lui fait savoir. Cependant, à force de demander aux élèves d’annuler les projets qu’ils organisent, certains pourraient finir par organiser leur propre événement sans en informer le lycée. Hachiman essaye alors de se mettre la mère Yukinoshita dans la poche : c’est le PTO son ennemi et non elle. Il essaye de la rallier à sa cause en lui rappelant l’accident qu’il a eu au début du lycée. Accident dont le responsable n’est autre qu’un des chauffeurs des Yukinoshita. Et ça fonctionne.
On voit ensuite Haruno et Hayama dans un café. Ce dernier à entendu Hachiman parlé de co-dépendance alors qu’il essayait de l’utiliser. Cette conversation s’inscrit entre celles de Yui, qui a d’une part demandé plus tôt dans l’épisode le sens exact du mot « co-dépendance » à Hachiman, pensant que ça ne s’applique à leur relation. Et qui d’autre part, demande des précisions à Haruno dans la scène qui suit.
Cette dernière reste sur sa position : Hachiman a besoin de Yui pour mettre à bien ses plans, ce qui la motive à réaliser ce qu’il veut. 
Sans réellement les nommer, Haruno parle alors de Yui vis-à-vis des deux autres ; elle est l’élément mature du groupe qui lui permet de ne pas exploser. Rôle qu’elle endosse à merveille depuis un certain temps, notons au moins l’épisode 13 de la saison 2.
Vient alors la question fatidique de l’authenticité dans son comportement, est-elle hypocrite ? Bien qu’elle prétende ne pas savoir, elle l’est évidemment. Étant dans un entre deux entre son amie et son amour.
Retour à Hayama & Haruno : bien que cela reste flou, il semblerait qu’il fut lui aussi dans une relation de co-dépendance avec l’une des sœurs Yukinoshita par le passé, et que cela se soit mal terminé.

Hachiman retrouve ensuite Yukino dans la salle du club. La nouvelle est tombée, le projet de Yukino est approuvée. Il dit alors qu’il a perdu, alors qu’il a en réalité gagné ; c’est le plan d’Hachiman qui s’est bien déroulé. Ce que Yukino ne manque pas de lui faire remarquer. Elle en profite pour noter à quel point elle est encore dépendante de lui : elle était persuadée qu’il réussirait, et comptait sur lui pour que son plan fonctionne. En faisant tout de même gagner Yukinoshita, qui aurait bien parié sur les capacités d’Hachiman, il arrive à retourner l’interprétation de la situation, de manière à rompre la dépendance de Yukino. On peut ici se demander si c’était ce qu’Haruno désignait en disant que ce n’était qu’une question de mot.
Yukino, de part sa victoire, peut alors ordonner quelque chose à Hachiman. Elle révèle qu’elle a sincèrement apprécié le temps qu’elle a passé avec le groupe depuis le début de la série, et qu’elle a expérimenté énormément de chose pour la première fois, notamment le fait de compter sur quelqu’un. Et c’est précisément cela qui a mené à la relation de dépendance. Elle ne veut plus se mentir : Hachiman l’a encore aidée, ils sont encore dans cette relation, et c’est pourquoi ils doivent en sortir. Ainsi, leur compétition comme leur relation doit se terminer. 
Hachiman comprend, et rend son jugement : il a perdu. On note ici qu’il a perdu la compétition d’aide, de bal, mais aussi de l’authenticité : Yukino est bien plus authentique que lui dans cette scène.
Yukino peut lui ordonner ce qu’elle veut. Cette dernière décide alors de lui demander d’exaucer le vœu de Yui. D’une part, elle est sincèrement préoccupée par son amie. D’autre part, elle veut mener à terme sa relation avec Hachiman. Bien qu’elle l’aime, il semblerait qu’elle soit néfaste pour elle. Alors il part de la pièce, probablement voir Yui, et Yukino espère avoir fait le bon choix.


La fin de la relation Yukino-Hachiman met un terme à une bonne partie de l’animé. Les visuels de l’ending nous font un rapide rappel de ce qui vient de se finir.

Après l’ending, on a droit a une scène entre Yui et Yukino, où on a accès aux pensées des deux. Cette dernière rappelle bel et bien qu’encore une fois, Hachiman l’a aidée, et qu’elle a du forcer la fin de la relation entre elle et lui pour sortir de sa dépendance néfaste. Yui réalise que tout est terminé.
Enfin, le « I want it all » de Yui est à mettre en relation avec son avarice : Yui veut le passé (le groupe), et le futur (être en couple avec Hachiman). Et des trois, elle est celle qui peut le moins se décider entre les deux, car elle est celle qui désire le plus les deux.

Cet épisode met un terme à l’arc du bal, et à leur groupe. Il reste maintenant à voir comment le développement des relations entre les trois protagonistes va se terminer. Ce point de l’animé est le dernier qui doit être finalisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =