TTGL title

Gurren Lagann est un animé sorti en 2007 mettant en scène le genre mécha dans un registre très épique en plus d’une apparence relativement enfantine. Le studio Gainax notamment connu pour Evangelion et Fooly Cooly quelques années auparavant produit encore une fois un animé qui sera une vraie réussite, ce qui permettra au studio de rebondir alors qu’il avait des difficultés financières. De plus la série remportera le prix d’excellence en 2007 du « Japan Media Arts Festival » et en 2008 le prix de la « Best Television Production », le character designer Atsushi Nishigori recevra lui le prix du « Best Character Design » pour son travail. De plus la version française (VF) recevra également un prix en 2010 pour « Meilleur doublage français ».

Au niveau du synopsis (synopsis de Nautiljon) :

Simon vit dans un petit village souterrain. Jour après jour, il fore le sol sans relâche et sans se poser de question, après tout, il n’est bon qu’à ça… Kamina, son grand frère spirituel, est un grand voyou casse-cou et arrogant qui rêve d’atteindre une « surface » dont il est le seul à croire en l’existence.
Pourtant un jour, suite à un terrible tremblement de terre le plafond du village s’effondre laissant apparaître le ciel. Un terrible robot descend alors dans le village et dit vouloir exterminer tous les habitants. Une fille du nom de Yoko, originaire du village voisin, débarque de nulle part bombardant l’ennemi et demande aux deux garçons de se mettre à l’abri… Ce que Kamina refuse de faire, décidant d’utiliser le dernier trésor que Simon à déterrer pour vaincre le robot : une espèce tête en métal.
L’objet se révélant être doté de fabuleux pouvoirs, Kamina, Simon et Yoko parviennent à exploser le robot et s’échappent des sous-sols de la terre par la même occasion. Ce qu’ils découvrent à la surface est un monde dévasté dans lequel les êtres humains sont chassés tels du bétail par une autre race, les beastmen. Nos trois héros décident alors de former un groupe, la Gurren Brigade, pour mettre fin à l’oppression des beastmen et offrir ainsi à l’humanité une vie sous le soleil.

Après un petit rafraichissement du palmarès de TTGL ainsi que de son histoire nous allons pouvoir nous intéresser aux points intéressants qui composent cette review. Pour ça je vais décomposer mon analyse en 4 parties qui également suivront un chemin logique par rapport à l’histoire. Pas besoin de rappeler l’alerte spoiler, si vous êtes ici c’est surement car vous l’avez déjà vu !

Gurren_Lagann

1 - La famille et la confiance

Pour cette première partie je me devais de parler la famille et de la confiance qui règne entre les perso. Au début Simon n’a pas confiance en lui, il est un peu naïf et pessimiste, à l’inverse son frère Kamina lui voit les choses en grand et il rêve d’aller à la surface, chose dont ils ne sont même pas sûr qu’elle existe. Il faut noter à ce moment là la détermination de Kamina mais on en reparlera un peu plus tard. Cette famille, bien qu’elle n’ait aucun lien de sang est pourtant un duo inséparable et complémentaire. « Si tu ne crois pas en toi, Alors, crois en moi! Crois en moi, car je crois en toi! » la réplique phare du personnage est un moteur pour l’animé, elle permet de faire avancer les 2 personnages tant qu’ils sont ensembles mais ceci est également valable avec la Team Dai Gurren dont Kamina est le leader car il a le pouvoir de rassembler les gens afin de luter pour leurs rêves. Gurren Lagann nous renvoie le message fort de l’union des individus afin de combler les défauts de chacun, de plus Gurren Lagann nous enseigne qu’une famille ce n’est pas que les liens du sang.

2 - La volonté

Moteur de l’animé en lien avec la partie précédente, la volonté est l’élément le plus présent de Gurren Lagann. En effet l’énergie spirale produite par les personnages est proportionnelle à leur volonté, leur envie de faire bouger les choses. Gurren Lagann renvoit durant la totalité de la série ce message, ne jamais abandonner, il faut y croire. Plus la personne y croit plus elle est puissante. Pour donner quelques exemples des passages importants la fin est énormément basée dessus, le sentiment d’être proche du but, d’avoir fait un long chemin permet de donner la force à nos héros de battre l’anti-spirale. Dans la première partie de l’animé Kamina reboost Simon plusieurs fois et lui redonne confiance en lui, le personnage peut donc se reconcentrer sur son but et donc y parvenir avec la volonté de réussir notamment pour aider son frangin ou la Team Gurren.

Albert Camus disait bien : « En vérité, le chemin importe peu, la volonté d’arriver suffit à tout. »

ou même Gandhi avec : « La force ne vient pas d’une capacité physique, mais d’une volonté indomptable ».

Y croire suffit à réaliser ses rêves car tant que nous y croyont nous sommes invincibles tel est le message du cette partie.

Un petit exemple de la puissance spirale en VF !

3 - Avancer

Surement la partie de cette analyse la plus dure. Mais oui. L’histoire de Gurren Lagann repose sur l’accomplissement de ses rêves mais également sur des passages tragiques. Pour commencer parlons de la mort du meilleur personange de l’animé à mes yeux, Aniki, oui je parle bien de Kamina. Tournant majeure dans l’histoire de Gurren Lagann autant pour Simon que pour le spectateur la mort de Kamina est un vrai choc. On perd l’emblème de la Team Dai Gurren, le frère de Simon mais également et surtout la source de la volonté de cette grande famille. La mort de Kamina entraine une dépression notamment chez Simon qui perd espoir et se détourne de son objectif à savoir battre Lord Génome (oui, nous sommes toujours dans la 1ère partie à ce moment là). Cette perte de morale chez Simon se répercute directement sur son énergie spirale qui devient nulle, on peut donc dire en raccord avec la partie précédente qu’il devient faible et incapable d’avancer. Il faudra plusieurs événements pour permettre à Simon d’avancer à ce moment, le fait de trouver Nia mais également le fait de devoir sauver cette personne. Simon retrouve ses esprits, sa motivation en pensant à son frère et en l’utilisant comme force plutôt que de continuer à pleurer. Simon retrouve sa puissance, non mieux, il est encore plus fort et sauve donc Nia.

Second passage triste mais qui montre l’évolution du personnage, la disparition de Nia. En effet bien que ce personnage « remplace » en quelque sorte le personnage de Kamina pour Simon. Elle est une nouvelle figure émotionnelle et de confiance pour notre héros mais oui… Elle vient à disparaitre à la fin du dernier épisode. Nia était en réalité comme nous l’apprend l’animé une forme de vie anti-spirale, elle ne pouvait donc plus exister. Néanmoins Simon l’accepte très vite et continue de vivre, son but accompli.

Bien que ce passage semble assez facile à comprendre la notion d’avancer après un événement tragique est très importante et permet de garder l’essentiel en vue. Gurren Lagann est un message d’espoir pour ces personnes qui doivent retrouver leur chemin et accomplir leurs rêves coute que coute.

4 - La liberté de choisir

Pour cette dernière partie, j’ai décidé de m’attaquer à la fin de Gurren Lagann et plus précisément son combat final contre l’être anti-spirale. Ce combat qui est déjà incroyable et épique prend tout son sens quand on comprend pourquoi les anti-spirales décident d’éradiquer l’énergie spirale ainsi que ses détenteurs. Dans ce combat final, comme bien souvent nous avons une opposition de deux points de vue, légitimes ou non. Dans le cas de Gurren Lagann, l’équipe Dai Gurren se bat pour pouvoir choisir son futur, de ce qu’ils feront de l’énergie spirale alors que l’être anti-spirale y est fermement opposé. Ce combat a une symbolique assez forte avec la notion de liberté, des peuples (peuples de l’énergie spirale) qui s’unissent contre un ennemi commun qui en veut à leur liberté. On peut également retrouver cette notion dans le combat de Lord Génome contre les Humains qui sont forcés à vivre sous terre. Une fois l’être anti-spirale détruit, l’énergie spirale peut enfin choisir la voie qu’elle désire, c’est une libération pour tous les peuples opprimés.

Mot de fin

Bien que les thématiques abordées soient plutôt simple dans l’ensemble, je trouvais nécessaire d’en faire une review, en effet Gurren Lagann est un excellent divertissement et donc par conséquence nous avons souvent tendance à passer à coté de la profondeur des sujets.

 

Merci à vous d’avoir lu !

2 Replies to “Tengen Toppa Gurren Lagann – Épique mais pas seulement”

  1. Je trouve sa dommage la mort de kamina Simon aurai très bien pu évoluer sans pour autant que Kamina décède à cause que Yoko l’aime pas c comme sa mais pourquoi nous priver d »un tel perso c’est injuste car après l’animé sombre dans la dépréssion où réutilise les phrases de Kamina originalité 0 étant donner que aucun des personnages n’est aussi classe et éloquent que Kamina

    1. EH bien j’aime vraiment beaucoup Kamina mais au final sa mort lui permet de devenir une légende et un modèle pour plus de monde que simplement Simon. Bien que je préfère également Kamina à Simon le personnage reste très complet et intéressant tout de même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 3 =